Bassin Arcachon
bassinarcachon.

Attention, le frelon asiatique revient sur le Bassin d'Arcachon


Branle-bas de combat, l'envahisseur est de retour. Après plusieurs mois passés en hibernation, dans le sol ou sous les écorces, les reines frelons asiatiques repointent leur ailes. Il est évident que cette espèce s'étend rapidement, et pose de très nombreux problèmes, notamment en termes de santé publique. Si rien n'est fait, l'envahisseur venu d'Asie risque, cette année encore, d'étendre son empire dans la région. Alors, mobilisons-nous, simplement en fabriquant des pièges simples et inoffensifs en cette période pour nos espèces locales.



Attention, le frelon asiatique revient sur le Bassin d'Arcachon

C'est le moment de piéger le frelon asiatique

Le "Vespa Velutina" n'a pas de prédateur sous nos altitudes donc commençons tout de suite à piéger ce frelon asiatique. Chacun d'entre nous peut participer à la lutte contre ce prédateur des abeilles.

Le frelon venu d'Asie est long de 20 à 25 millimètres pour les ouvrières, jusqu'à 30 mm pour les reines qui ont un vol bruyant. On le reconnaît à son thorax brun noir velouté et à ses segments abdominaux bruns, bordés d'une fine bande jaune orangé. 

Seul le 4e segment de l'abdomen est presque entièrement jaune orangé. La tête est noire et la face jaune orangé.

Pour attaquer les abeilles, il se positionne en vol stationnaire à l'entrée des ruches. Il saisit les abeilles entre ses pattes et les tue d'un coup de mandibules derrière la tête. Il arrache les pattes et les ailes pour en faire une boulette qu'il emporte jusqu'au nid pour en nourrir les larves.

Il arrive à tuer deux abeilles toutes les trois secondes. 
5 ou 6 frelons seulement suffisent à condamner une ruche.

Pour préserver l'écosystème, aidez les apiculteurs et l'ensemble des citoyens à lutter contre la prolifération du frelon asiatique.

C'est un geste écologique et citoyen qui nous concerne tous, alors faites-le savoir autour de vous.

Jusqu'au 1er mai, vous pouvez piéger des reines fondatrices de colonies.

Passée cette période, vous risquez de capturer de nombreuses espèces autochtones (frelons jaunes, guêpes, abeilles, ...), il faudra donc retirer vos pièges.

Le piégeage est donc important. Il est efficace dès le radoucissement des températures. La conception et la fabrication de pièges est peu coûteuse et d'une grande facilité.

Il suffit de couper en deux une bouteille en plastique. Ensuite réintroduire le haut de la bouteille, goulot dirigé vers le bas, au fond de la bouteille on aura introduit une dizaine de centilitre de bière brune et un peu d'eau sucrée, mais surtout pas de miel !

Ensuite le placer en hauteur, sur une branche, un balcon, ... et le tour est joué !

La fabrication du piège

Attention, le frelon asiatique revient sur le Bassin d'Arcachon

Pour les personnes qui débutent actuellement des travaux scientifiques sur ce frelon, ayez l'amabilité de leur indiquer chaque semaine le nombre d'individus que vous aurez piégés, et de les informer s'il y a eu des accidents liés au frelon : GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE DES ABEILLES DE GIRONDE

Pour en savoir plus visitez le site du CONSEIL GENERAL


Mardi 9 Mars 2010
Emmanuel Magnon

Les communes du Bassin | Patrimoine culturel | Patrimoine naturel | Artisanat du Bassin | Excursions & visites guidées | Environnement | Autres visites | Venir & se déplacer | Livres & musique | Où loger ? | Racontez-nous votre Bassin... | Cuisine