Bassin Arcachon
bassinarcachon.

Dans les écoles de La Teste de Buch : "Un fruit pour la récré"


Un fruit pour la récré est un programme, cofinancé par l'Europe, dont l'objectif immédiat est la consommation supplémentaire d'un fruit par enfant et par semaine tout au long de l'année en périodes scolaires et de redonner l'habitude, le goût et le plaisir aux enfants de consommer des fruits.



Dans les écoles de La Teste de Buch : "Un fruit pour la récré"
Lancé à la rentrée 2008-2009, à l’initiative du ministère de l'alimentation, de l’agriculture et de la pêche, "Un fruit pour la récré" était à l’origine une action nationale expérimentale de distribution, hors restauration scolaire, d’un fruit par semaine aux enfants dans les écoles primaires.  

Ce programme était plus particulièrement destiné aux écoles en zone prioritaire d'éducation (ZEP) et bénéficiaient d’un cofinancement à hauteur de 50 % des partenaires privés (CCMSA(2) et Groupama) pour une participation globale de 300 000 euros. En 2008, 92000 enfants de 556 écoles en avaient bénéficié. 

Depuis la rentrée 2009, un programme européen soutenu par le ministère de l'alimentation, de l’agriculture et de la pêche a prolongé cette opération de distribution en l’étendant à l’ensemble des écoles.  

Avancée notable dans le sens d'une alimentation équilibrée : le cofinancement est assuré pour toutes les écoles par l’Union européenne, et à hauteur de 11,78 millions d’euros garantis chaque année pour la France jusqu’en 2012 (51%). 

C’est en tout 90 millions qui seront ainsi alloués chaque année aux États membres.

Ce cofinancement communautaire a permis de généraliser le programme "Un fruit pour la récré" dans toutes les communes volontaires de France. 

Dans les écoles de La Teste de Buch : "Un fruit pour la récré"
"Un fruit pour la récré" s'intègre dans le programme national nutrition santé (PNNS) dont l'objectif est de réduire la progression de l'obésité et des maladies associées, recommande de consommer au moins 5 fruits ou légumes par jour. L'expertise scientifique collective (ESCO) sur les fruits et légumes dans l'alimentation, rendue par l'INR en novembre 2007, a mis en avant deux éléments : 

- la consommation moyenne de fruits et de légumes des Français reste insuffisante, 

- le déficit est particulièrement important chez les jeunes et les personnes de milieux défavorisés. 


Le ministère a engagé le grand chantier national "Un fruit pour la récré" pour mettre fin à cette « injustice alimentaire».

Ce programme bénéficie de nombreux outils pédagogiques, réalisés en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole, des illustrateurs pour enfants, et les professionnels de la filière. Par exemple :  

- comment monter des jardins potagers dans l'école,  une exposition de dessins sur le thème des fruits, 

- prévoir des jeux dans les classes animés par les enseignants, 

- préparer un cours sur la saisonnalité des produits, les variétés des fruits par catégorie, leurs qualités nutritionnelles...


Des fruits dans les écoles testerines

Dans les écoles de La Teste de Buch : "Un fruit pour la récré"
L’opération consiste en : 

- La distribution d’un fruit frais (ou portion adaptée) par semaine à tous les enfants des écoles maternelles et élémentaires 

- La mise en place d’un accompagnement pédagogique de la part des enseignants

Le financement de ce projet sera supporté par la Caisse des Ecoles dont la principale mission est d’aider et soutenir les projets pédagogiques à destination des jeunes écoliers. 

La communauté européenne subventionne à hauteur de 51% les frais engagés.

Ainsi, chaque lundi, lors de la récréation de l’après-midi, les agents des écoles proposeront à tous les enfants de l’école un fruit frais ou des portions adaptées. 

La consommation de fruits frais entiers sera privilégiée et non de produits dérivés tels que les jus ou les compotes, car l'objectif est bien de sensibiliser les enfants aux bienfaits et au plaisir de croquer dans un fruit.

Cette nouvelle action vient compléter celles déjà mises en place par la Ville comme la création de jardins potagers dans les écoles, la distribution quotidienne de lait dans les écoles maternelles, l’opération « Fraîch’Attitude » avec l’intervention d’une nutritionniste dans les classes de CE2, CM1 et CM2, la semaine des « Petits-Déjeuners » qui propose aux enfants des classes élémentaires un petit-déjeuner équilibré, et l’accent mis tout au long de l’année sur l’élaboration des menus de la restauration scolaire et des goûters servis pendant l’accueil périscolaire du soir.

Nous espérons qu’« Un Fruit pour la Récré » rencontrera un vif succès et atteindra l’objectif souhaité pour que nos jeunes écoliers partent à la reconquête du goût et du sens des fruits.


Dimanche 24 Janvier 2010
Emmanuel Magnon

L'actualité des communes