Bassin Arcachon
bassinarcachon.

Marc Mentel et les bunkers du Bassin d' Arcachon

Patrimoine sous marin caché


Erigées sur certaines plages du Bassin d' Arcachon, des bunkers s'intègrent de plus en plus dans le patrimoine des lieux, autant historique que site touristique. Profondement immergées, ils sont accessibles principalement en plongeant, un passionné les cartographient et nous présente ses travaux



Plongée sous marine sur les bunkers du Bassin d'Arcachon
Plongée sous marine sur les bunkers du Bassin d'Arcachon

Ils furent sur les dunes du bord de plage mais sont aujourd'hui profondement iummergés, ces vestiges du Mur de l' Atlantique n'en sont pas moins accessibles par les eaux.

Marc Mentel, plongeur amateur, est intarrissables sur ces blockhaus, inattendu dans la périphérie de la dune du Pyla.

"Ces bunkers immergés sont spécifiques au bassin. Vous ne trouverez ça nulle part ailleurs. Il s'est produit dans cette zone, à l'entrée du bassin, une érosion atypique et violente qui explique cette situation unique", affirme ce professeur de physique-chimie devenu spécialiste de "bunker archéologie".

Selon ses calculs, la côte a reculé de plus de 150 mètres depuis la fin de l'occupation, "précipitant" ces bunkers au beau milieu d'un chenal d'entrée du bassin alors qu'ailleurs, sur le "Mur de l'Atlantique", les blockhaus ont plus souvent seulement les fondations dans l'eau.....c'est ce qui en fait leurs particularités.

"Ces bunkers immergés sont spécifiques au bassin. Vous ne trouverez ça nulle part ailleurs." nous affirme le professeur plongeur


Plus d'une vingtaine de structures (casemates, abris pour munitions ou pour hommes) sont aujourd'hui enfouies par 5 à 20 mètres de profondeur -- seules trois demeurant encore visibles -- sur les sites dits des Gaillouneys et des Sablonneys. Des structures désormais précisément localisées, identifiées et mesurées par Marc Mentel qui, pour la première fois, présentera au public ses recherches lors des Journées du patrimoine.

"Tout le monde connaissait l'existence de ces bunkers. C'est comme pour les cèpes, chaque plongeur avait son coin mais personne n'imaginait le site dans son ensemble car c'était complètement oublié", explique-t-il.

Ce ne sont pas les bunkers qui ont bouogés mais "C'est simplement le sol qui s'est retiré et la côte qui a reculé avec l'érosion", note-t-il. Une fois la recherche théorique terminée, il a pu sans difficulté les retrouver sous l'eau, aux endroits mêmes où l'armée allemande les avait érigés entre 1943 et août 1944.

"Souvent, on les voit mieux que sur terre, les fondations sont plus dégagées. On peut encore traverser les casemates. Les moules et les anémones recouvrent des pans entiers, c'est multicolore", décrit le plongeur, moniteur brevet d'Etat.

Pour les plongeurs, ces "récifs artificiels" sont d'une "densité extraordinaire" avec "des congres, araignées, étrilles, poulpes", ajoute-t-il.



bunkers du bassin d' arcachon
bunkers du bassin d' arcachon

Lundi 28 Juin 2010
sebastien sabattini

Les communes du Bassin | Patrimoine culturel | Patrimoine naturel | Artisanat du Bassin | Excursions & visites guidées | Environnement | Autres visites | Venir & se déplacer | Livres & musique | Où loger ? | Racontez-nous votre Bassin... | Cuisine