Bassin Arcachon
bassinarcachon.

Les herbiers de Zostères marines du Bassin d' Arcachon

Le Bassin d' Arcachon est le plus vaste herbier de zostères d'Europe




Les herbiers de Zostères marines du Bassin d' Arcachon

Rôle écologique de la zostere marine du bassin d'arcachon

Le rôle écologique des herbiers de zostères revêt des aspects très divers et explique l’intérêt tout particulier porté à ces deux espèces dans le cadre de la gestion et protection de l’environnement côtier.
3.1 Espèces structurantes des communautés
En tout premier lieu, ce sont des espèces structurantes des communautés benthiques créant une architecture complexe induisant une forte diversité de la faune et de la flore associées (Hily et Bouteille, 1999). Ce rôle est particulièrement fort pour la zostère marine. Autour de cette ossature, une communauté faune/flore peut s’organiser en fonction des combinaisons multiples des facteurs environnementaux parmi lesquels la lumière, l’hydrodynamisme, la charge en nutriments, la température et le substrat sont déterminants, induisant à l’échelle régionale (méta-communauté) une forte diversité spécifique de plus de 300 espèces pour l’herbier de Zostera marina. La plus grande richesse spécifique est atteinte dans les herbiers subtidaux non perturbés qui comportent notamment de nombreuses espèces d’algues et d’animaux très spécifiques (Den Hartog, 1983).
3.2 Producteurs primaires
En second lieu les herbiers sont des zones de haute production primaire, même en hiver. Dans des conditions oligotrophiques elles montrent une grande efficacité pour l’utilisation des ressources disponibles, ce qui explique en contre partie leur vulnérabilité aux perturbations liées à un enrichissement. Elles contribuent à l’oxygénation de l’eau, ce rôle prend toute son importance dans les stations très abritées ou des anoxies temporaires peuvent survenir près du fond.
3.3 Modification de la structure des espaces sédimentaires
Les herbiers s’établissent sur des sédiments meubles, graveleux, sableux ou vaseux. Ils ne sont donc pas en compétition spatiale avec les macroalgues qui se cantonnent sur les substrats rocheux (en dehors des bancs de maerl). Leur extension n’est donc limitée que par les contraintes physico-chimiques du milieu. Le feutrage dense des racines et rhizomes permet une stabilisation du sédiment tandis que la couverture des feuilles est un frein à l’hydrodynamisme qui favorise le piégeage des particules fines. Sur les côtes de la Manche, en particulier dans les Côtes d’Armor et du Finistère, de nombreux petits herbiers de quelques centaines de m² se développent sur de petits espaces de sédiment grossiers dans des zones hétérogènes où alternent les champs de blocs, la roche en place et le sédiment.
3.4 Habitat complexe
Les herbiers jouent un rôle d’habitat très original pour de nombreuses algues et invertébrés qui n’occupent normalement pas les substrats meubles et qui les utilisent comme des substrats durs dans la mesure où ils peuvent soit se fixer soit trouver refuge et abri. Les algues épiphytes sont nombreuses mais doivent être des espèces à cycle court pour s’adapter à la durée de vie des feuilles (6 à 8 semaines) elles servent de nourriture à une faune spécifique de microbrouteurs (Hily et al, 2004). De nombreuses espèces vagiles, crustacés et poissons notamment utilisent l’herbier pour son rôle d’habitat dans lequel ils peuvent se déplacer aisément et trouver leur nourriture sans pour autant quitter le refuge procuré par la densité des feuilles. Les faunes de substrat meuble et de substrat dur se surimposent dans le même habitat expliquant la grande biodiversité du peuplement.
3.5 Zone de reproduction et nurserie
Cette diversité de la faune et de la flore épiphyte fournit une nourriture abondante, dans un habitat/refuge de qualité, aux juvéniles de nombreux poissons, crustacés et mollusques qui viennent se reproduire et pondre dans les herbiers littoraux Les herbiers sont ainsi largement occupés par des résidents temporaires, dont de nombreuses espèces d’intérêt économique) qui se relaient au cours des saisons (rougets, plies, crevettes roses, araignées de mer, seiches...). Cette particularité sera d’autant plus forte que les herbiers sont situés dans des zones morphologiques complexes et diversifiées. Ceci explique que les herbiers sont aussi un terrain de chasse (surtout nocturne) pour des poissons prédateurs, bars, labridés...
3.6 Ressource alimentaire
Si les feuilles de zostères sont très peu consommées directement par la faune marine, elles constituent par contre une ressource non négligeable voire essentielle pour plusieurs oiseaux migrateurs au cours de leur hivernage. Ceci est particulièrement vrai pour les oies bernaches (Branta bernicla), qui peuvent d’ailleurs épuiser presque complètement la biomasse hivernale des herbiers de Zostera noltii plus accessibles, dans le Golfe du Morbihan notamment. canards siffleurs, (Anas penelope), canards colverts (Anas plathyrhynchos), canards pilets (Anas acuta).

Mercredi 20 Octobre 2010
Christian Hily

Les communes du Bassin | Patrimoine culturel | Patrimoine naturel | Artisanat du Bassin | Excursions & visites guidées | Environnement | Autres visites | Venir & se déplacer | Livres & musique | Où loger ? | Racontez-nous votre Bassin... | Cuisine